Groupama affaibli par les turbulences boursières et financières

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Sanction. L’étau se resserre pour Groupama. Après avoir abaissé sa note de « A- » à « BBB+ » en mai dernier, Standard & Poor’s (S&P) a placé, mardi 13 septembre, la note de l’assureur mutualiste sous surveillance avec implication négative. « La volatilité des marchés financiers pourrait affaiblir davantage le profil financier de Groupama », estime l’agence, déplorant au passage le fait que sa direction n’ait pas pris les mesures nécessaires pour réduire les effets de cette volatilité. L’assureur pâtit notamment d’une forte détention d’actions (15 % de l’ensemble de son portefeuille d’actifs), dont une participation importante dans Société Générale, fortement malmenée en Bourse depuis cet été. S&P s’inquiète aussi de son exposition aux dettes souveraines grecque (540 millions d’euros) et portugaise (217 millions). L’agence pourrait dès lors dégrader la note de la compagnie jusqu’à deux crans.

A lire aussi