La France épargnée... ou presque

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Frédéric Oudéa, président de la Fédération bancaire française

« Pour le bénéfice de la collectivité, le secteur bancaire français peut s’appuyer sur une politique de crédits restée responsable, notamment dans l’immobilier » (Le Monde, 2 juin 2012)

Christian Noyer, président de l’Autorité de contrôle prudentiel et gouverneur de la Banque de France

« Au moment où je vous parle, il n’y a pas de problème en soi ». Le CIF dispose d’« une situation de solvabilité tout à fait satisfaisante » (14 mai 2012)

Luc Frieden, ministre des Finances luxembourgeois

« Si l’Espagne se retrouvait dans une situation catastrophique, on pourrait faire une croix sur les banques françaises et allemandes » (RTL, 10 mai 2012)

A lire aussi