Fondiaria SAI met un bémol à ses ambitions

le 03/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Groupama a-t-il fait le bon choix en jetant son dévolu sur Fondiaria SAI. Avec plus de 12 milliards d’euros de chiffres d’affaires en 2009, la compagnie pointe certes au troisième rang du marché italien et domine le secteur de l’assurance automobile. Mais sa santé financière est loin d’être au beau fixe. A fin septembre 2010, Fondiaria SAI, dont les actionnaires ont approuvé l’augmentation de capital de 460 millions d’euros, accusait ainsi une perte nette de 431,4 millions d’euros. Et l’avenir ne s’annonce guère sous les meilleurs auspices. A peine nommé à la tête de la compagnie, Emanuele Erbetta a été contraint de revoir à la baisse ses ambitions. Alors que l’assureur tablait sur un bénéfice de 370 millions d’euros en 2011 dans le cadre de son plan stratégique 2009-2011, l’assureur prévoit désormais 50 millions. Des prévisions jugées décevantes par un grand nombre d’analystes. De quoi nourrir un peu plus les interrogations sur la pertinence du projet de Groupama.

A lire aussi