Fondiaria-Sai sous la menace d’une tutelle

le 21/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Tension. La pression s’accentue sur Fondiaria-Sai (FonSai). Lundi 18 juin, le régulateur italien du secteur de l’assurance (Isvap) a fixé un délai de quinze jours à la compagnie d’assurances transalpine pour corriger les graves irrégularités résultant de ses liens avec certaines sociétés, faute de quoi elle s’exposerait à une mise sous tutelle. L’ultimatum de l’Isvap porte en particulier sur des transactions immobilières réalisées avec des sociétés liées à la famille Ligresti, actionnaire de Premafin, la holding de contrôle de FonSai. Cet avertissement tombe au plus mal alors que l’assureur discute actuellement avec Unipol en vue d’un rapprochement, malgré une offre concurrente des fonds Sator et Palladio Finanziaria. Surtout, le 13 juin, FonSai avait obtenu le feu vert de Premafin pour une augmentation de capital de 400 millions d’euros dans le cadre du projet d’Unipol de renflouer son homologue.

A lire aussi