Financement des PME, qui peut le plus...

le 06/09/2012 L'AGEFI Hebdo

« La faiblesse de notre système bancaire est un de nos plus gros problèmes », a expliqué sur la BBC le chancelier de l'Echiquier, George Osborne, pour justifier la création d’une banque publique pour les petites et moyennes entreprises. Celle-ci rassemblerait tous les programmes d'assistance aux PME des divers ministères, mais ne devrait pas avoir d'agences et ne prendrait pas de dépôts. Le schéma semble ainsi proche de celui de la Banque publique d’investissement. Toutefois, en France, deux visions s’affrontent : l’une consiste à rationaliser les structures existantes avec une structure faîtière incarnant la banque ; l’autre donnerait naissance à un établissement intégré, pouvant agir sans cofinancement privé, et surtout dotée de plus gros moyens : 200 milliards, contre 30 milliards d’euros… En tout cas, de part et d’autre de la Manche, on a beau l’invoquer, on ne cherche pas à reproduire l’exemple allemand. La KfW bénéficie notamment de la garantie de l’Etat qui lui assure un Triple A pour se financer sur les marchés et appartient à 20 % aux Länder

A lire aussi