Des exigences de fonds propres plus sévères pour les banques suisses ?

le 07/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Choisir. Les banques suisses devraient être soumises à des exigences de fonds propres plus sévères, estime la conseillère fédérale (ministre des Finances) Eveline Widmer-Schlumpf dans un entretien accordé au Schweiz am Sonntag du 3 novembre. « Il faut se demander si la base de fonds propres ne doit pas être renforcée », déclare-t-elle. Le taux actuel de 4,5 % pourrait éventuellement être porté à 6-10 %, explique-t-elle. Ce changement « aurait automatiquement pour conséquence que les banques devraient se demander si elles veulent conserver une activité de banque d’investissement ou si elles mettent davantage l’accent sur la gestion d’actifs, ajoute Eveline Widmer-Schlumpf. Les banques doivent être organisées de telle sorte que l’Etat ne soit pas obligé d’intervenir en dernier ressort ».

A lire aussi