Epinglé par le Sénat américain

le 05/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Encore une fois, le rôle des banques d’affaires dans la crise de 2008 est pointé du doigt. Dans un récent rapport, le Sénat américain épingle essentiellement deux banques d’affaires, Goldman Sachs et sa consœur allemande Deutsche Bank. Les deux établissements sont accusés d’avoir sciemment vendus des dérivés de crédits immobiliers alors qu’ils étaient au courant que le marché allait s’effondrer. « Lors de nos recherches, nous avons découvert des conflits d’intérêts et des actes frauduleux », a expliqué le président de la commission d’enquête, Carl Levin. En cas de fraude avérée, Deutsche Bank doit s’attendre à une plainte devant la justice américaine. Mais rien n’est encore décidé. La banque se défend en rappelant qu’elle a elle-même perdu plusieurs milliards de dollars durant la crise des crédits subprime. Reste que sa réputation est ébranlée.

A lire aussi