En Espagne, même les banques internationalisées déçoivent

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Trimestriels. Bankia et Caixabank ont cette fois des résultats nets positifs (213 millions d’euros pour la première) et en croissance (335 millions pour la seconde). Toutefois, cela ne doit pas masquer la détérioration des créances, qui provoque même chez Sabadell un repli de 36,1 % du bénéfice net, à 51,1 millions. BBVA a aussi souffert de la crise espagnole et n’aurait pas amélioré son résultat net de 72,6 %, à 1,73 milliard, sans plus-values de cession au Mexique et au Pérou. L’international n’est plus le relais de croissance dont elle et le groupe Santander bénéficiaient. Ce dernier, dont le directeur général a démissionné, a fait état d'un bénéfice net en baisse de 25,9 %, à 1,205 milliard. Ses résultats ont chuté de 18 % en Amérique latine et de 23 % au Royaume-Uni. Son président Emilio Botin prévoit pourtant que le « bénéfice de 2013 sera supérieur à 2,29 milliards d’euros ».

A lire aussi