Dystopie

le 13/03/2014 L'AGEFI Hebdo

Mauvaise nouvelle pour les banques : les « millennials » (les personnes nées entre 1981 et 2000, 84 millions au total aux Etats-Unis) ne les aiment pas. Selon une étude, le Millenium Disruption Index, qui mesure l’impact des comportements de ces consommateurs habitués aux nouvelles technologies sur les industries, la finance serait le secteur le plus perturbé. 53 % des personnes interrogées estiment que leur propre établissement n’a rien de différent des autres. 71 % préfèreraient aller chez le dentiste plutôt qu’écouter leur banquier. Un sondé sur trois est prêt à changer de banque dans les trois mois. Enfin, 73 % sont plus enthousiastes en entendant parler des services financiers offerts par Google, Amazon… que par une banque traditionnelle. Nos chers établissements financiers ont de quoi se faire du mouron…

A lire aussi