Dexia pointée du doigt sur les salaires de ses dirigeants

le 30/01/2014 L'AGEFI Hebdo

Tel est le qualificatif utilisé, entre autres, par le ministre de l’Economie Pierre Moscovici pour évoquer les augmentations de salaires de 30 % (à 450.000 euros par an) dont auraient bénéficié trois dirigeants de Dexia. La banque, détenue à 95 % par les contribuables belges et français, a dès lors décidé de rouvrir le dossier pour évaluer les décisions salariales sur ces dirigeants. Dexia a parallèlement finalisé l’ensemble des cessions prévues dans son plan de résolution ordonnée, validé par la Commission européenne fin 2012, en signant un accord de cession sur sa participation de 40 % dans Popular Banca Privada, qui propose des services de banque privée en Espagne. Par ailleurs, la banque franco-belge en cours de démantèlement a remporté une victoire judiciaire en Italie, dans une affaire portant sur des produits dérivés et opposant sa filiale Crediop à la province de Pise.

A lire aussi