Deux banques « universelles » pour l’Irlande

le 07/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Cessions. Dublin a décidé d’injecter 24 milliards d’euros de plus pour sauver son secteur bancaire - portant la facture totale à 70 milliards. L’Anglo Irish et l’Irish Nationwide ne sont pas concernées car en voie de liquidation. En revanche, l’Irish Life & Permanent et Bank of Ireland vont ainsi être largement nationalisées. Création de bad banks, cessions d’activités non irlandaises ou non bancaires (pour 73 milliards d’euros au total d’ici à 2013), fusions… Au bout du compte, il ne restera plus en Irlande que deux établissements dits « universels », offrant toute la gamme des services financiers mais réduite au marché local et au Royaume-Uni : Bank of Ireland et la nouvelle entité née de la fusion de la caisse hypothécaire ESB avec Allied Irish Bank qui a nécessité à elle seule 13,3 milliards de recapitalisation.

A lire aussi