Le crédit renouvelable version labellisée

le 13/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Le crédit renouvelable, si décrié qu’on en est presque arrivé à l’interdire, fait son retour sur scène avec une caution morale majeure : une attestation de responsabilité délivrée par Vigéo. Belle performance pour Cetelem et son crédit responsable : enfin une version franche et propre d’un crédit qui peut être utile en cas de problème de trésorerie, pourrait-on se dire… A un bémol près : l’attestation Vigéo qui valide le conseil et la préservation des intérêts du client ne donne qu’une « assurance modérée » sur l’information claire et précise qui lui est dispensée, point pourtant essentiel du processus de vente. Evidemment, avec un taux de 19 % pour les crédits de moins de 3.000 euros, et des taux au niveau de l’usure pour les formules sur 36, 48 et 60 mois, les tarifs restent élevés. Le critère tarifaire n’entre sans doute pas en ligne de compte dans la méthodologie de Vigéo.

A lire aussi