Le Crédit Immobilier de France en quête d’un repreneur

le 17/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Tourmente. Rien ne va plus pour le Crédit Immobilier de France (CIF). Menacé d’une dégradation de trois à quatre crans de sa note par Moody’s, le dernier établissement indépendant du financement de l’habitat a vu la cotation de plusieurs de ses émissions obligataires suspendue. Pire, les commissaires aux comptes ont refusé d’approuver ses comptes. Face à cela, un adossement apparaît de plus en plus inévitable. Une impérieuse nécessité pour une institution dépendante des marchés pour son refinancement, faute de collecter des dépôts. De fait, HSBC a été mandatée pour trouver un éventuel repreneur. Les candidats ne sont pas forcément légion alors que, le 9 mai, BPCE a démenti que les Caisses d’Epargne pourraient racheter le CIF. En 2005 et en 2007, deux projets de rapprochement avec des acteurs bancaires avaient déjà échoué.

A lire aussi