Covered bonds, les investisseurs critiques

le 12/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Trop plein. Une très forte majorité d’investisseurs (87 %, dont 16 % de très inquiets) craignent une possible « subordination structurelle » résultant de l’usage accru du financement sécurisé par les banques, indique l’enquête trimestrielle menée en Europe par Fitch Ratings auprès d’investisseurs fixed income. Pour Fitch, l’usage croissant du financement des banques via les covered bonds va se poursuivre à court-moyen terme, alimenté à la fois par l’aversion pour le risque et le nouveau cadre de régulation qui se met en place. Néanmoins, fait remarquer Fitch, cette tendance rencontre d’ores et déjà des contraintes, de par les limites que fixe la régulation aux titres de financement sécurisé en tant que collatéraux (actifs qualifiés). Autre contrainte, la capacité à produire des actifs sous-jacents (essentiellement des prêts immobiliers) pour pouvoir lancer des émissions sécurisées rencontre elle aussi des limites. De plus, note l’agence de notation, si l’aversion pour le risque venait à se réduire, nul doute que le financement non sécurisé retrouverait les faveurs des investisseurs.

A lire aussi