Le coût des sources de financement

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Pour doter la fonction crédit de la Banque publique d’investissement (BPI) de 20 à 25 milliards d’euros, un Livret d’épargne industrie va être créé sur les bases du LDD (Livret développement durable) avec un plafond doublé. Mais, rémunérée à 2,25 %, cette ressource s’avère coûteuse. Fin mai, Oséo, noté « Aaa » chez Moody’s, a réussi une émission obligataire de 900 millions à échéance 25 juillet 2017 au taux de 2 % seulement (à 5 ans, le taux français s’établit à 1,20 %). Oséo voudrait en outre conserver l’effet de levier permis par le cofinancement bancaire : « Si la BPI doit prêter seule, elle ne récupérera que les mauvais dossiers dont les banques ne veulent pas », craint une source interne. La « banque des PME » est néanmoins déjà intervenue à 90 %, voire seule dans certains cas depuis la crise.

A lire aussi