Commercial & marketing

Les conseillers plus à l’aise avec les profils risquophobes

le 27/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Les visites mystères de l’AMF (Autorité des marchés financiers) sont presque devenues une institution pour les réseaux bancaires qui se voient ainsi évalués sur la qualité de leur conseil. Globalement, l’AMF constate que la découverte du client et de son aversion au risque reste sommaire. De plus, la présentation des produits est orientée positivement, les inconvénients ne sont évoqués qu’une fois sur deux. La question des frais reste assez opaque, même après relance du prospect. Néanmoins, l’offre commerciale se différencie désormais clairement selon que le prospect est risquophile ou risquophobe. Les conseillers sont d’ailleurs très vite à l’aise avec ce dernier profil auquel ils proposent rapidement des produits d’épargne bancaire ou des parts sociales, de l’assurance-vie et, plus rarement, des instruments financiers.

A lire aussi