L'avis de... Eric Veron, responsable du secteur de l’assurance en France chez Accenture

« La compréhension des réseaux de distribution est essentielle »

le 13/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Les marchés émergents sont-ils devenus incontournables pour les grands assureurs ?

Le marché de l’assurance est en général corrélé au PIB avec une croissance relative plus forte dans les pays émergents. La croissance est moins au rendez-vous dans les marchés développés et il est désormais difficile, pour les assureurs d’envergure internationale, de se passer de la croissance durable offerte par les marchés émergents. Ces acteurs doivent toutefois disposer d’une base de rentabilité suffisante dans les marchés matures pour financer leur développement sur les marchés à forte croissance.

Des freins existent cependant pour s’y développer…

Dans de nombreux pays, tels que l’Inde, le seul moyen de s’implanter est de créer une coentreprise avec un acteur local. En outre, les agréments accordés aux assureurs étrangers peuvent ne concerner, comme en Chine, qu’une partie du pays. Au-delà des aspects réglementaires, la compréhension des réseaux de distribution est essentielle, permettant de trouver les meilleurs points d’entrée et de nouer les bons partenariats. Au Brésil par exemple, plus de 50 % du marché est contrôlé par les bancassureurs.

Quels sont les autres aspects à prendre en compte ?

L’évolution du marché de l’assurance en tant que telle est logiquement à intégrer. Certains pays émergents affichent de faibles taux de pénétration, de l’ordre de 1 % à 2 % du PIB contre 9 % en moyenne dans les pays de l’OCDE*. Les perspectives de croissance dépendront de l’évolution du niveau de vie : par exemple, l’accroissement du nombre de véhicules génère un besoin accru d’assurances. Alors que dans certains pays émergents, la seule garantie obligatoire était la responsabilité civile, d’autres couvertures peuvent devenir obligatoires dans le temps.

*Organisation de coopération et de développement économiques.

A lire aussi