Commissions et communication

le 26/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Le commissionnement des conseillers de clientèle est aujourd’hui décrié. Il pousserait les commerciaux à vendre les produits les plus intéressants pour eux selon le niveau de commission, et non ceux correspondant réellement aux besoins de leurs clients. Le Crédit Mutuel en a même fait un message de campagne publicitaire, manière de se donner une coloration éthique. D’autres ont mis fin à ce commissionnement au produit depuis plusieurs années, sans faire de bruit. BNP Paribas, pour sa part, a choisi de revoir son mode de commissionnement de façon plus subtile : il s’agit de rémunérer le conseiller de la même façon quel que soit le produit recommandé à l’intérieur d’une famille de besoins. Pourquoi pas mais, en l’occurrence, la banque a défini 44 familles de produits, ce qui gomme un peu la différence avec un commissionnement classique au produit.

A lire aussi