Commerzbank rogne son ratio de solvabilité, Intesa Sanpaolo le gonfle

le 26/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Emissions. Leurs contraintes sont différentes, mais les moyens déployés identiques. Commerzbank et Intesa Sanpaolo vont diluer leurs actionnaires en augmentant leur capital (voir-ci-contre). La banque allemande va proposer dix actions nouvelles pour onze anciennes, et l’italienne deux nouveaux titres pour sept existants. Après avoir levé 5,7 milliards d’euros en obligations convertibles, Commerzbank veut récolter 5,3 milliards d’euros en proposant aux investisseurs une décote de 45 %. Grâce à ces deux opérations et en puisant dans ses ressources, elle compte rembourser en juin 14,3 milliards d’euros d’aides publiques, mais l’Etat allemand restera actionnaire à 25 % plus une action. Commerzbank, encore fragilisée par l’acquisition de Dresdner, verra son ratio de fonds propres durs passer de 11 % à 9,7 %. De son côté, Intesa Sanpaolo lève 5 milliards d’euros pour porter ce ratio de 8,2 % à environ 10 %. Soit la nouvelle norme pour les banques, estime Corrado Passera, son administrateur délégué, même si Bâle III impose seulement un Core Tier one de 7 %.

A lire aussi