CNP Assurances rattrapé par la crise chypriote

le 04/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Déboires. CNP Assurances pourrait bien payer un lourd tribut à la crise chypriote. Depuis 2009, et un investissement de 145 millions d’euros, le premier assureur-vie français est en effet présent sur l’île à travers la coentreprise CNP Laiki Insurance Holdings (CNP LIH) dont il détient 50,1 %, le solde revenant à son partenaire Laiki Bank. Or le plan de sauvetage décidé par la Troïka (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) prévoit la liquidation de Laiki Bank. Si

La Lettre de l’Assuranceévoque un coût de « plusieurs centaines de millions d’euros pour l’assureur français », la direction de CNP Assurances reste discrète sur le sujet. « La restructuration du secteur bancaire aura forcément un impact sur l’ensemble des acteurs, mais il est impossible de l'évaluer aujourd’hui », a déclaré à L’Agefiune porte-parole de la compagnie.Xavier Larnaudie-Eiffel, directeur général adjoint en charge de l’international de CNP Assurances et par ailleurs président du conseil d’administration de CNP LIH, s’est toutefois rendu à Nicosie pour évaluer la situation. De fait, à fin 2012, cette coentreprise était valorisée 170 millions d’euros, dont près de 80 millions d’écarts d’acquisition, dans les comptes de CNP Assurances. Avec 176,9 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, Chypre est le quatrième marché de l’assureur à l’international.

A lire aussi