CNP Assurances contraint de rassurer sur sa solidité financière

le 21/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Tempête. Alors que son assemblée générale du 29 juin doit acter le changement de président et de directeur général, CNP Assurances se serait bien passé d’une telle publicité. En déclarant que la compagnie, détenue à 40 % par la Caisse des dépôts (CDC), était « sous-capitalisée et susceptible d’avoir besoin un jour d’une augmentation de capital », Michel Bouvard, président sortant de la commission de surveillance de la CDC, a jeté le trouble sur sa santé financière. Des propos qu’il a démentis à L’Argus de l’assurance mais qui ont contraint Gilles Benoist, directeur général jusqu’à fin juin, à sortir du bois. « Nous n’avons pas de problème de solvabilité », a-t-il déclaré dans Les Echos, évoquant un ratio de solvabilité de 193 % à fin mars 2012 en intégrant les plus-values latentes, contre 135 % fin décembre 2011. Selon lui, seule une acquisition majeure pourrait nécessiter une augmentation de capital et « nous n’en avons pas dans les cartons », a-t-il précisé. Gilles Benoist a toutefois reconnu étudier des projets en Amérique latine avec son partenaire brésilien qui « pourront être financés localement ».

A lire aussi