Clauses de déclenchement à géométrie variable

le 03/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Point central de tout contrat de réassurance, que le risque de catastrophe naturelle soit titrisé ou non, la clause de déclenchement de la garantie. Complexes, elles sont essentiellement au nombre de quatre :

-La couverture indemnitaire permet une indemnisation directement liée au montant du sinistre. Il s’agit ici de quantifier les pertes réellement subies par l’assureur. Cette forme de couverture ne représente qu’aux environs de 15 % des émissions catastrophes car le montant définitif ne sera connu qu’un à deux ans plus tard.

-La couverture sur base de sinistre de marché consiste pour un assureur à mettre en ligne sa part de marché et l’indemnisation basée sur la sinistralité modélisée du marché (par exemple, si la compagnie pèse pour 2 % du marché américain, elle percevra 2 % de la garantie totale).

-La couverture paramétrique dépend d’un paramètre physique mesuré (une certaine magnitude sur l’échelle de Ritchter dans une région donnée dans le cas d’un tremblement de terre, etc.).

-La couverture sur base du sinistre modélisé consiste à estimer la sinistralité d’un portefeuille en entrant dans un modèle de catastrophes naturelles ledit portefeuille et les caractéristiques de l’événement qui vient de se produire.

A lire aussi