Changement de discours

le 07/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Jamie Dimon, CEO de JPMorgan

« Je suis proche de penser que les Etats-Unis ne devraient pas être dans Bâle III. Je ne suis pas d’accord avec des règles qui sont de toute évidence anti-américaines » (FT, 12 septembre 2011)

Jamie Dimon, CEO de JPMorgan

« Je pense que les nombreuses réglementations vont dans le bon sens et vont rendre le système plus sûr. Nous avons intérêt à éliminer le 'too big to fail' » (CNBC, 12 juillet 2013)

Andrea Orcel, head of UBS Investment Bank

« Nous avons tous été probablement trop arrogants, trop convaincus que les choses étaient correctes telles qu'elles étaient. Je pense que le secteur doit changer » (Commission parlementaire britannique, 9 janvier 2013)

A lire aussi