Les cessions d’actifs se poursuivent

le 31/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Les banques américaines poursuivent leurs efforts pour réduire la voilure. Ainsi, Goldman Sachs n’a pas caché vouloir céder sa participation de 75 % dans sa filiale de réassurance, qui pèse 1,4 milliard de dollars de revenus. La banque d’affaires espère tirer près d'un milliard de dollars de cette cession. « Au regard des exigences en capital sous Bâle 3 qui pèsent quand vous détenez une activité de réassurance, nous étudions une vente de notre participation majoritaire dans notre filiale », a justifié Harvey Schwartz, directeur financier de Goldman Sachs. L’établissement américain pourrait ne pas être un cas isolé. Face à la multiplication des contraintes réglementaires - Bâle 3, loi Dodd-Frank -, les ténors du secteur cherchent en effet à se concentrer sur leur cœur de métier, tout en se désengageant d’activités jugées non stratégiques pour se mettre en conformité avec les nouvelles exigences en capital.

A lire aussi