La cession d’actifs non stratégiques de HSBC marque le pas

le 17/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Approbation. HSBC, qui publiera ses résultats le 4 mars, risque de ne pas boucler son programme de cessions d'actifs. Après des ventes pour environ 5,1 milliards d'euros, selon Thomson Reuters, celle de ses 15,6 % dans le capital de l'assureur chinois Ping An à Charoen Pokphand Group (CP) est compromise. Evaluée à 7,16 milliards d'euros, l’opération annoncée en décembre devait permettre à HSBC d’enregistrer quelque 2,04 milliards d'euros de plus-value et de renforcer d'environ 0,5 point son ratio core Tier 1. Or, le 8 janvier, la China Development Bank, qui devait assurer une partie du financement, a émis des doutes sur le montage. Si la banque d'Etat chinoise se retire et que CP ne trouve pas d’autre partenaire avant 1er février, date à laquelle la Commission de régulation de l'assurance chinoise doit donner son approbation, la vente échouera.

A lire aussi