L'avis de... François Pradel, directeur de l’offre asset management, assurance et épargne entreprise chez Linedata pour la région Europe du Sud

« Certaines sociétés de gestion calculent déjà des SCR pour leurs clients »

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Quel est l’impact notable de Solvabilité II sur le système d’information des gérants ?

La principale évolution pour les sociétés de gestion réside dans la nature du reporting à fournir à leurs investisseurs institutionnels lorsque ces derniers utilisent des OPCVM. En effet, l’approche « look-through » ou « transparisation » impose de prendre en compte dans les calculs les avoirs détenus par l’OPCVM pour mesurer le risque. Ce calcul peut être pris en charge soit par l’assureur, soit par le gérant. Dans le premier cas, le gérant devrait transmettre aux investisseurs un inventaire ligne à ligne. Pleinement conforme, cette approche accroît la complexité du retraitement des données par les institutionnels et peut soulever une question de confidentialité pour les gérants. Dans le second, les sociétés de gestion fourniraient aux investisseurs le SCR (Solvency capital requirement) du fonds détaillé en sous-agrégats. Il n’est pas à ce jour certain que cette délégation soit pleinement en accord avec la réglementation.

Les « asset managers » sont-ils prêts à répondre à ces exigences ?

Certaines sociétés de gestion calculent déjà des SCR pour leurs clients. Par ailleurs, le calendrier d’entrée en vigueur laisse encore une marge d’adaptation. L’industrialisation de la transmission des données relatives aux OPCVM est un enjeu important dont il importe de limiter les coûts. Pour ce faire, investisseurs et sociétés de gestion devraient définir dans un premier temps un contenu commun, à savoir la nature des données à échanger (ligne à ligne et/ou agrégats). Il sera alors possible de définir le « contenant », c’est-à-dire un format d’échange normalisé. A cet égard, nous soutenons pleinement la proposition de normalisation de l’association FundsXML, qui devrait être concrétisée par un groupe de travail commun.

Avez-vous développé une solution progicielle spécifique à Solvabilité II ?

Nous avons débuté nos premières analyses d’impact il y a près d’un an. Notre solution de gestion administrative et comptable Linedata Chorus fera donc l’objet d’une nouvelle version, qui permettra de produire l’ensemble des données relatives aux investissements financiers dans un environnement de reporting adapté. En particulier, nous mettrons à disposition via notre service d’administration de référentiel valeurs externalisé l’ensemble des données financières nécessaires aux calculs Solvabilité, y compris celles relatives aux OPCVM détenus. Enfin, notre solution comportera une piste d’audit permettant d’assurer une traçabilité complète des résultats.

A lire aussi