Des centaines de millions engloutis par la loi Lagarde

le 05/05/2011 L'AGEFI Hebdo

Positif. La loi sur le crédit à la consommation vient d’entrer en vigueur. Objet : principalement supprimer les excès du crédit renouvelable en magasin. De fait, cela change la donne pour les banques et établissements spécialisés, contraints de réorienter leurs usines de production vers le crédit classique. C’est le cas de Laser Cofinoga qui, avec la même structure et le même volume d’activité qu’aujourd’hui, aurait perdu sur sa marge de l’ordre de 80 millions d’euros par an. En outre, la réforme du taux de l’usure (L’Agefi Hebdo du 24 mars) va causer « plusieurs centaines de millions d’euros de pertes pour les banques », estime une source à Bercy. Enfin, les règles visant à réduire les durées de remboursement vont obliger les acteurs du crédit renouvelable à contacter leurs clients, générant des coûts postaux et d’editing, sachant que près de 20 millions de crédits sont actifs. Et ce n’est pas fini : une étude de faisabilité est en cours pour le fichier positif. Remise des copies le 1er juillet. Le principe est en tout cas acquis.

A lire aussi