La CDC subit les affres de la crise

le 10/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Participation. Les turbulences financières et boursières n’épargnent aucun établissement. La Caisse des dépôts (CDC) l’apprend à ses dépens. A fin juin, la CDC a accusé une chute de 24 % de son résultat net, à 1,17 milliard d’euros. La faute notamment à sa participation dans la banque franco-belge Dexia, les cessions d’actifs annoncées en mai se traduisant par une perte de 347 millions d’euros pour l’établissement public. En outre, la CDC a payé son tribut à la crise de la dette grecque. La décote de 21 % de ses titres grecs en portefeuille s’est ainsi soldée par une charge nette de 84 millions d’euros. La fin d’année ne s’annonce guère sous les meilleurs auspices. La chute estivale des marchés boursiers devrait en effet se traduire par d’importantes moins-values latentes. Sans parler de la nouvelle décote de 50 % sur son portefeuille de dettes souveraines grecques.

A lire aussi