Les captives bancaires avantagées ?

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Sur un marché du refinancement qui reste chamboulé, les captives bancaires comme ALD Automotive ou Arval, détenues à 100 % par Société Générale et BNP Paribas, partent avec un avantage non négligeable. C'est en tout cas l'avis de Nicolas Guérin, directeur administratif et financier de LeasePlan France. « Contrairement aux acteurs indépendants, ces sociétés se refinancent en quasi-totalité auprès de leurs maisons mères respectives, avec des coûts de refinancement interne qui se révèlent souvent beaucoup plus attractifs. » Cet écart, qui peut atteindre 100 points de base, ne constitue pas pour Nicolas Guérin la seule différence pour les acteurs indépendants. « Chez LeasePlan, nous sommes dans l'obligation de présenter et de vendre nos résultats auprès des analystes financiers. Les acteurs captifs des banques n'ont pas, eux, à faire ce travail de publicité et de 'rating'. »

A lire aussi