Les caisses régionales réduisent leur apport à Crédit Agricole SA

le 31/01/2013 L'AGEFI Hebdo

Dépréciation. Coup dur pour Crédit Agricole. Premier actionnaire de Crédit Agricole SA (CASA), les caisses régionales viennent de déprécier leur participation dans le véhicule coté de la banque verte. La raison ? L’application des normes IFRS, c’est-à-dire la « juste valeur », pour la valorisation des titres CASA détenus par les caisses via la SAS Rue de la Boétie. Une opération comptable qui se traduit par une provision de 651 millions d’euros dans les comptes consolidés des 39 caisses régionales au quatrième trimestre 2012. Résultat : les caisses apportant 25 % de leurs bénéfices à CASA, leur contribution se voit mécaniquement amputée de près de 160 millions d’euros. Une mauvaise nouvelle que ne parvient pas à compenser la cession de 5,2 % du capital de Bankinter détenu par CASA. Cette vente lui offre pourtant une plus-value de 32 millions d’euros.

A lire aussi