BNP Paribas toujours leader

le 13/01/2011 L'AGEFI Hebdo

En autorisant le rachat de Fortis fin 2008, la Commission européenne avait posé une condition à BNP Paribas : céder son activité belge de crédit à la consommation pour éviter une position dominante. Dans le cas contraire, le nouvel ensemble aurait détenu entre 40 % et 50 % de part de marché. Même s’il s’est exécuté, le français garde de belles positions. D’une part, il n’a pas cédé la totalité de sa branche personal finance en Belgique : il a conservé l’activité immobilière, UCBel, qui représentait 750 millions d’euros d’encours. D’autre part, il reste numéro un du crédit automobile grâce à Alpha Crédit (venu de Fortis), qui totalise 2,5 milliards d’euros, avec des prescripteurs tels que Renault, Ducati, Cora ou la Fnac, et l’usine produit du réseau.

A lire aussi