BNP Paribas et Société Générale ajustent leur dispositif russe

le 05/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Unions. Quand on n’a plus de dépôts, on a encore des idées. Après l’arrêt de ses activités de détail en Russie, BNP Paribas vient de finaliser la création d’une coentreprise de crédit à la consommation détenue à 30 % par sa filiale Cetelem et à 70 % par Sberbank, première banque du pays. Cetelem apporte son savoir-faire à son partenaire chez qui les clients rembourseront leurs prêts. Une manière pour BNP Paribas de contourner la difficulté du refinancement en roubles (lire page 20). Le groupe vise 25 % à 30 % du marché russe du crédit à la consommation sur le lieu de vente d’ici trois à cinq ans, contre 4 % aujourd’hui. Côté Société Générale, la fusion des réseaux Rosbank et BSGV entraîne la suppression de 2.000 postes, essentiellement dans les fonctions supports en informatique et dans les directions régionales dont le nombre est réduit de 43 à 8, indique une source interne.

A lire aussi