BNP Paribas Leasing optimise la gestion de ses flux informatiques

le 18/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Le spécialiste de location financière a découplé ses systèmes de production et de distribution pour faciliter la commercialisation des produits.

Pour tirer parti des synergies possibles avec les autres entités du groupe BNP Paribas, nous avons adopté le modèle d’architecture promu pour les systèmes d’information des banques du groupe », expose David Barraud, responsable de l’architecture informatique chez BNP Paribas Leasing Solutions. La société spécialisée dans le crédit-bail et la location d’équipements professionnels et immobiliers a mené l’an dernier un vaste projet visant à découpler les applicatifs cœur de métier de production de contrats et les systèmes front-office de distribution. L’enjeu : faciliter la commercialisation des produits de leasing par le réseau des agences bancaires du groupe (BNP Paribas, Fortis, BNL, etc.). « Jusqu’en début 2010, BNP Paribas Leasing Solutions travaillait essentiellement avec un réseau d’apporteurs d’affaires, constitué de partenaires, constructeurs et distributeurs », explique David Barraud. La communication entre systèmes producteurs et distributeurs reposait sur le transfert de fichiers via le logiciel de messagerie interapplicative MQSeries. Les messages étaient couplés, c’est-à-dire adaptés systématiquement au système du partenaire distributeur.

Médiation et intégration

Afin de sortir de cette logique de « sur mesure », et pour rationaliser les flux entre production et distribution, un bus d’entreprise* a été mis en place l’an dernier. Il fournit des services standards de médiation et d’intégration synchrone, asynchrone et batch (par lots). Leasing Solutions a choisi la plate-forme Tibco, conformément aux préconisations de BNP Paribas exprimées par sa filiale ITP (Informations Technologies & Processus). « Le bus d’échange de Tibco affiche de bonnes performances tout en respectant les standards », estime Félix Defo, architecte Capgemini en charge du projet. Le moteur d’orchestration des services Tibco ActiveMatrix BusinessWorks assure les fonctions de médiation, tandis que l’application Tibco ActiveMatrix EMS véhicule les messages. Par ailleurs, une console de surveillance Tibco Hawk surveille les flux et repère les anomalies. Les différents canaux de distribution, au sein de BNP Paribas et à l’extérieur du groupe, s’appuient sur la plate-forme d’intégration et les services modélisés du système producteur, telles l’évaluation des risques, l’étude du dossier, l’édition de contrats…

Par précaution, le système cœur de métier a été dupliqué dans les six marchés majeurs de BNP Paribas Leasing Solutions : la France, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Le bus d’échange, en revanche, a été déployé en mono-instance pour l’ensemble des six pays, afin de réduire les coûts de licence et d’optimiser l’utilisation des serveurs virtualisés. Les prévisions de budget en maintenance ont même été revues à la baisse. Initialement, l’infrastructure existante posait pourtant des contraintes en termes de souplesse : les systèmes producteurs sont développés dans une technologie ancienne, sur des serveurs IBM AS/400 disponibles de 8h à 19h, ce qui ne couvre pas forcément les plages horaires des distributeurs. « Nous avons effectué des travaux d’alignement technique pour connecter ces systèmes au bus d’échange, précise Félix Defo. Avec le foisonnement des canaux de distribution, il faudra aller plus loin. A terme, le contrat de service vise un système opérationnel 24 heures sur 24. » Pour l’heure, le bus d’échange, disponible en continu, assure le tampon lorsque le système producteur est à l’arrêt.

Le projet, qui s’est étalé de mars 2011 à janvier 2012, a nécessité environ 800 jours-hommes en incluant l’ouverture des AS/400. « La définition des formats-pivots, une étape essentielle pour standardiser les objets métiers et normaliser les échanges entre producteurs et distributeurs, a nécessité un travail conséquent de la part de la maîtrise d’ouvrage et des experts métier », note Félix Defo. A ce jour, environ 70.000 messages sont traités chaque jour par le bus d’échange. Un volume qui sera amené à progresser, notamment avec la commercialisation des produits de leasing dans les agences du groupe BNP Paribas et l’ajout d’autres services partagés. La prochaine étape consistera à offrir une plate-forme éditique unique, qui sera mise à la disposition de l’ensemble des distributeurs.

*Enterprise service bus : technique permettant à des applications hétérogènes de communiquer.

A lire aussi