BNP Paribas fera l’actualité du trimestre

le 09/01/2014 L'AGEFI Hebdo

 Le 13 février, BNP Paribas va annoncer son plan à l’horizon 2016, avec ses résultats annuels. Outre le rachat de la part de l’Etat belge dans BNP Paribas Fortis, le groupe a réalisé des acquisitions qui montrent la voie. Il s’est emparé de BGZ en Pologne. Il a aussi créé en Chine, avec Geely, une co-entreprise de financement automobile, après avoir noué un partenariat avec la Banque de Nankin en crédit à la consommation. Il a enfin lancé sa banque digitale, Hello Bank, dans ses marchés domestiques. Ces opérations montrent en creux l’absence de croissance dans ces derniers, surtout en Italie. Par métier, BNP Paribas Personal Finance le paye cher. Il doit en outre régler le conflit qui l’oppose aux Galeries Lafayette pour absorber leur filiale commune, Laser Cofinoga. Enfin, le réseau français connaît une restructuration profonde (voir le tableau). Si le groupe est toujours premier SVT de France et redevenu numéro un en fusions-acquisitions (pp. 26 à 30), il doit redresser la barre en gestion et tente encore de créer des synergies avec BancWest aux Etats-Unis. En outre, les rumeurs vont bon train quant à sa gouvernance. François Villeroy de Galhau, son directeur général délégué, a dû démentir sa nomination comme secrétaire général de l’Elysée, début décembre.

A lire aussi