BNP Paribas entend jouer son rôle dans la consolidation en Europe

le 12/12/2013 L'AGEFI Hebdo

BNP Paribas renoue avec la croissance externe. Quelques semaines après avoir déboursé 3,25 milliards d’euros pour acquérir la part de l’Etat belge dans BNP Paribas Fortis, la banque de la rue d’Antin s’est emparée de 98,5 % du capital de BGZ, la filiale de Rabobank en Pologne, pour un milliard d’euros en numéraire. Une opération qui confirme ses ambitions sur le marché bancaire polonais, après que son nom ait été cité pour le rachat de Zachodni et Polbank, respectivement rachetées par Santander en 2010 et Raiffeisen début 2012. Cette opération est la plus importante pour BNP Paribas depuis la reprise de Fortis en 2008. Implantée de longue date en Pologne avec sa filiale BNP Paribas Polska, le groupe français y renforce désormais ses positions et se rapproche de la taille critique. A son réseau local de 230 agences, BNP Paribas va pouvoir ajouter les 400 guichets et les 400.000 clients de BGZ. Ainsi, sa part de marché devrait passer de 1,5 % à environ 5 %, BNP Paribas devenant du même coup la septième banque de Pologne. Si cela peut présager d'un prochain plan stratégique offensif, cette opération devrait avoir un impact négatif de 15 points de base sur son ratio de fonds propres durs sous Bâle III qui ressortait à 10,8 % fin septembre.

A lire aussi