BNP Paribas bondit vers son objectif de solvabilité

le 15/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Un tiers. Démentie en février, bouclée en mars, si la cession de 28,7 % du capital de Klépierre à Simon Property Group n’est pas une vente à proprement parler, elle permet à BNP Paribas de ne plus consolider la foncière par intégration globale mais par mise en équivalence : les actifs pondérés en risque sont ainsi sortis de son bilan. Un « plus » qui s’ajoute au produit de la vente (1,52 milliard d’euros) et à une plus-value. Le tout permet au groupe de réaliser un tiers de son objectif de solvabilité : augmenter son ratio common equity Tier one de 100 points de base (pb) pour atteindre, dès le 1er janvier 2013, 9 % sous Bâle III. Cette opération y contribue en effet pour 32 pb.

A lire aussi