Barclays réduit la voilure à marche forcée

le 31/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Délestage. Le grand ménage semble s’accélérer chez Barclays. Après la France - où il envisagerait de céder ses activités de banque de détail, d’assurance, de gestion d’actifs et de crédit-bail -, le groupe britannique pourrait désormais réduire la voilure en Italie. Selon des sources citées par Reuters et le Wall Street Journal, Barclays serait en pourparlers pour la vente de son réseau de détail transalpin, soit 191 agences et 180 centres financiers. Faute de repreneurs, Barclays pourrait examiner d’autres options, allant de la restructuration à la fermeture pure et simple. Cette initiative est loin d’être surprenante, son pôle de banque de détail en Europe ayant accusé l’an dernier une perte avant impôts de 661 millions de livres. Elle s’inscrit surtout dans le cadre de la revue stratégique menée par Barclays, son directeur général Bob Diamond visant un objectif de rendement des fonds propres de 13 % à horizon 2013, contre 6,6 % en 2011. Ce dernier a d’ailleurs reconnu qu’« aucune activité n’était sacrée ». Sans attendre, Barclays est déjà sorti à bon compte du capital de BlackRock, cédant sa participation de 19,6 % pour 5,5 milliards de dollars.

A lire aussi