Innovation financière

Barclays impose la vente de l’immeuble « Front de Parc » à Clichy

le 12/05/2011 L'AGEFI Hebdo

C’est la toute première vente forcée sur le territoire français. L’information nous vient de la lettre d’informations en ligne Property EU qui indique que l’immeuble « Front de Parc », à Clichy (92), est vendu par le fonds britannique Cambridge Place, sous la pression de son créancier, Barclays Capital, le gestionnaire du conduit de titrisation dans lequel est logé le prêt. Catalyst Capital serait acquéreur de l’actif, dont le prix d’acquisition serait fixé entre 85 et 90 millions d’euros, un montant de 20 % supérieur à sa valeur d’expertise (69 millions d’euros) établie en juillet 2009… mais inférieur à la valeur de son prêt (113 millions d’euros). Le départ de la Fnac, en juin 2008, principal locataire des lieux, avait entraîné un vide locatif de 40 % dans l’immeuble alors que le propriétaire se trouvait incapable d’investir les 15 millions d’euros nécessaires à sa rénovation, indispensable pour trouver de nouveaux locataires.

A lire aussi