Les banques russes se restructurent

le 21/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Sberbank s’impose une cure drastique d’amaigrissement. Dans le cadre de son nouveau plan stratégique, le premier prêteur russe prévoit 3.600 fermetures d’agences et 30.000 suppressions de postes d’ici à fin 2018, soit une réduction de 20 % de ses points de ventes et de 12 % de ses effectifs. Chiffrées à 100 milliards de roubles (2,3 milliards d’euros), ces mesures d’économies doivent lui permettre de doubler son bénéfice net à horizon 2018, contre 370 milliards de roubles attendus en 2013, et de multiplier par deux ses actifs. Dans un autre registre, Rosbank poursuit également sa réorganisation. La filiale de Société Générale a nommé un nouveau directeur général, Dmitry Olyunin. Sa mission : freiner la hausse du coût du risque en banque de détail. « Pour le réseau, on enregistre une légère remontée ce trimestre liée, non aux prêts immobiliers, mais aux crédits à la consommation après une année 2011 de très forte croissance, a reconnu Bernardo Sanchez Incera, directeur général délégué de Société Générale, lors des résultats du troisième trimestre. Nous avons le choix de poursuivre leur croissance mais à un rythme moindre que le marché. Ainsi, le coût du risque augmente, toutefois à un niveau acceptable au regard de la profitabilité de cette activité. »

A lire aussi