Les banques pourraient vendre Visa Europe

le 21/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Photo: PHB

« Chez MasterCard, il n’y a pas d’inconnues concernant la gouvernance : nous sommes sortis du monde associatif, tout en continuant à innover à un rythme rapide,souligne Régis Folbaum, PDG de MasterCard France. En France, la métamorphose s’est concrétisée avec le rachat d’Europay France. » Dans la même logique, la succursale française de Visa Europe a, en 2010, absorbé Carte Bleue qui lui a été cédée par les banques en perspective de l'ouverture de l’espace unique européen (Single Euro Payments Area, Sepa). En revanche, fin 2007, Visa Europe a fait le choix inverse de son concurrent en prenant son indépendance vis-à-vis de Visa Inc. avec un statut associatif (plus de 4.000 membres), tout en conservant une licence « perpétuelle, exclusive et irrévocable » et des titres de la société cotée à New York. En outre, « une option 'put' de cession des banques adhérentes à Visa Inc. est prévue contractuellement, rappelle Hervé Sitruk, animateur du Club de la monétique. Si Visa doit certainement rester en Europe, son organisation pourrait évoluer : les rumeurs récurrentes d’exercice de cette option de vente pourraient se révéler pertinentes du fait de la situation économique de nombreuses banques européennes affiliées et de la prochaine évolution de gouvernance chez Visa Europe. » Les porte-parole de la direction, qui a installé son siège social au Royaume-Uni, se refusent à « apporter des éléments de réponse » : « aucune information officielle n’a pour l’instant été partagée ».

Lire dans L'Agefi Hebdo du jeudi 21 mars : Cartes, l'interbancarité menacée !

A lire aussi