Les banques grecques sauvées des eaux par l’Etat

le 31/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Soulagement. Confronté à l’accélération des retraits des dépôts, le secteur bancaire grec vient de bénéficier d’une bouffée d’oxygène bienvenue. La semaine dernière, le Fonds grec de stabilité financière (HFSF) a décidé d’injecter 18 milliards d’euros d’argent frais dans les quatre plus grandes banques du pays, qui ont cumulé l’an dernier près de 28 milliards d’euros de pertes. Premier établissement du marché, National Bank of Greece va ainsi être recapitalisé à hauteur de 6,9 milliards d’euros. La Banque du Pirée recevra pour sa part 5 milliards d’euros, tandis qu’Eurobank bénéficiera de 4,2 milliards et Alpha Bank de 1,9 milliard. Un soutien public qui devrait leur permettre d’accéder de nouveau aux liquidités de la Banque centrale européenne, celle-ci ayant cessé de leur en fournir en raison de leur sous-capitalisation.

A lire aussi