Les banques européennes veulent sortir du giron public

le 10/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Dettes. Après les banques françaises, c’est au tour de leurs homologues européennes de rembourser les aides publiques perçues pendant la crise. Le bancassureur néerlandais ING, qui a bénéficié d’une injection de 10 milliards d’euros de capital de la part de l’Etat en octobre 2008, va ainsi racheter 2 milliards d’euros de titres core Tier one d’ici au 13 mai, payant au passage un milliard d’euros pour mener à bien l’opération. En décembre 2009, le groupe batave avait déjà procédé à un remboursement de 5 milliards d’euros, avec une prime de 606 millions d’euros. Quant au groupe ABN Amro, nationalisé à l’automne 2008, il table toujours sur sa privatisation en 2013, respectant ainsi le calendrier avancé par le ministre des Finances fin janvier. Une première étape avant son introduction en Bourse en 2014.

A lire aussi