Les banques espagnoles en quête d’argent frais

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Ratio. La Banque d’Espagne a donné officiellement le coup d’envoi à la recapitalisation de son secteur bancaire. Le 14 avril, l’autorité de tutelle a en effet validé les plans présentés par les treize établissements affichant un déficit de capitaux, soit quatre banques et neuf caisses d’épargne. Objectif : atteindre le seuil de 8 % ou 10 % de ratio de fonds propres réglementaire. Au total, les banques concernées ont besoin de 17 milliards d’euros pour se renflouer. Au regard des plans annoncés, quatre caisses d’épargne seront nationalisées au moins partiellement. Ainsi, Caja Duero-Caja Espana va se faire absorber par Unicaja. Pour les autres, si le recours au Fonds public de recapitalisation (Frob) n’est pas à exclure, l’heure est à la recherche d’investisseurs privés, tels Banco Mare Nostrum ou Cajastur, ou à la préparation de leur entrée en Bourse, à l’instar de Bankia et Banca Civica. Le temps est toutefois compté. Les banques ont jusqu’au 28 avril pour valider leurs plans de recapitalisation respectifs, puis jusqu’au 30 septembre pour les mettre à exécution.

A lire aussi