Les banques de la City face aux risques

le 19/01/2012 L'AGEFI Hebdo

Un certain nombre d’établissements financiers britanniques, parmi lesquels RBS et Lloyds, ont participé à la fin du mois de novembre à un exercice grandeur nature destiné à tester leur niveau de préparation face à une possible cyber-attaque durant les prochains Jeux olympiques de Londres. Conduit par le régulateur des services financiers britanniques, la FSA, en collaboration avec la banque d’Angleterre et le Trésor, dans le cadre d’exercices réguliers - l’un des précédents avait porté sur la résistance des sociétés face à un risque de pandémie -, le scénario en question reposait sur l’éventualité qu’internet mais aussi les distributeurs de billets, les moyens de télécommunications et les systèmes de paiement des commerçants tombent en panne. L’objectif du test, qui a concerné au total 87 sociétés, était de voir avec quelle rapidité le secteur financier était capable de restaurer ses services après une interruption massive. Les résultats du test ne seront connus qu’au cours du mois de février.

A lire aussi