Les banques américaines au milieu du gué

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Peut mieux faire. C’est l’avis rendu le 23 août par la FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) dans son rapport trimestriel sur les banques américaines. A fin juin, les bénéfices nets des 7.513 établissements qu’elle garantit ont augmenté de 37,8 % sur un an, à 28,8 milliards de dollars (19,8 milliards d’euros). Mais cette progression est plus faible qu’au cours des derniers trimestres et ne résulte pas d’une hausse du produit net bancaire du secteur, en recul de 3 milliards d’euros (-1,8 %) par rapport à l’année dernière. Les banques tirent en fait profit de la forte baisse de leurs provisions pour pertes sur crédit. Celles-ci se rapprochent toutefois de leurs niveaux historiques, prévient la FDIC. Points positifs, le niveau des fonds propres est confortable et le nombre de banques à problème a commencé à refluer, passant de 888 à 865 entre fin mars et fin juin. Enfin le solde des prêts bancaires a crû (+0,9 %) pour la première fois en trois ans… Mais c’était avant les craintes d’une nouvelle récession.

A lire aussi