Innovation financière

Bankinter renforce son capital avec des plus-values latentes

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

C’est une augmentation de capital bien particulière que vient de boucler la cinquième banque espagnole. Avec cette seule opération, Bankinter réussit non seulement à convertir en fonds propres d’anciennes plus-values latentes immobilières tout en conservant les actifs sous-jacents, mais aussi à améliorer son ratio de capital dur en évitant une dilution pour ses actionnaires. La banque détenait dans son bilan ces plus-values depuis 2004. Comme d’autres établissements ibériques, tels BBVA ou Santander, elle aurait pu céder les immeubles pour convertir ces réserves en cash. Elle a néanmoins préféré conserver ces actifs, afin d’éviter de les vendre dans un contexte difficile, et a demandé à la Banque d’Espagne l’autorisation de les convertir. L’augmentation de capital s’élève à 94 millions d’euros par imputation de cette réserve de plus-values. Le ratio core tier one augmente de 0,4 point, à 10,6 %. Pour les actionnaires, cette opération est neutre et peut s’analyser comme un « split » : certes, le nombre d’actions augmente de plus de 55 % mais sans effet dilutif, car les actionnaires ont reçu gratuitement des droits d’attribution (qu’ils ont pu vendre ou conserver) leur permettant d’obtenir 5 actions nouvelles pour 9 anciennes détenues.

A lire aussi