Axa se porte au chevet du système bancaire espagnol

le 13/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Investissement. Les marques d’intérêt pour la bad bank espagnole se multiplient. Dans un entretien au journal espagnol Expansion, Henri de Castries, PDG d’Axa, a ainsi fait part de son intention d’investir dans la Sareb, la structure de défaisance des actifs immobiliers toxiques des banques espagnoles. « Il est dans l’intérêt des grandes institutions financières que le système bancaire espagnol retrouve un fonctionnement normal », a-t-il expliqué, sans toutefois dévoiler le moindre montant. A en croire la presse ibérique, d’autres groupes internationaux, tels Deutsche Bank ou Barclays, pourraient lui emboîter le pas. Alors qu’elle doit être dotée de 3,9 milliards d’euros à ses débuts, la Sareb peut déjà compter sur les engagements des assureurs Mapfre et Mutua Madrilena qui investiraient respectivement 50 et 30 millions d’euros.

A lire aussi