Axa n’enraye pas la décollecte chez AllianceBernstein

le 20/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Déception. Si les bonnes nouvelles s’accumulent dans le dossier Axa Asia Pacific Holding - le rapport de l’expert indépendant jugeant « juste et raisonnable » l’offre commune de l’assureur français et de son partenaire AMP -, a contrario, Axa connaît toujours des difficultés en gestion d’actifs. Sa filiale américaine AllianceBernstein a divulgué des premiers chiffres décevants pour l’exercice écoulé. A fin décembre 2010, ses actifs sous gestion ressortent en effet à 486 milliards de dollars, soit un recul de 2 % par rapport à 2009. Si la compagnie n’a communiqué aucun détail sur sa collecte, les analystes de Raymond James estiment toutefois que « le mouvement de décollecte se poursuit, pour le 31e mois consécutif ». Axa va donc devoir redoubler d’efforts pour retrouver la confiance des investisseurs. En France, en revanche, Axa fait feu de tout bois. Ce jeudi 20 janvier, la compagnie doit ainsi dévoiler les nouvelles ambitions de sa filiale bancaire. Par ailleurs, Axa discute depuis plusieurs semaines avec le groupe de prévoyance Novalis Taitbout en vue d’une alliance en épargne-retraite.

A lire aussi