Sur une autre planète

le 01/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Comme d’habitude, les acteurs de la finance font la tournée des candidats à la présidentielle pour s’enquérir de leurs intentions les concernant. L’une des principales banques françaises, préoccupée des attaques de François Hollande contre la finance, son « ennemie », a pu constater la distance sidérale qui sépare le monde politique de celui des acteurs du secteur. Sa délégation reçue par les proches du candidat socialiste a eu la surprise de s’entendre demander quelles mesures elle conseillerait au nouveau président d’inclure dans une loi d’encadrement de la finance à voter « dans les cent jours » suivant son arrivée à l’Elysée. Les interlocuteurs ignoraient apparemment que les textes majeurs se succèdent depuis des mois dans le secteur bancaire, à commencer par Bâle III dont l’échéance n’a jamais été avancée que de six ans l’an dernier !

A lire aussi