Les assureurs prennent du retard

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Selon un sondage de l’éditeur de logiciels SAS, près de la moitié des compagnies françaises ne sont pas encore prêtes pour Solvabilité II. Si 68 % des décideurs interrogés reconnaissent que la crise financière a permis d’accélérer les projets liés aux aspects réglementaires de la directive, 45 % déclarent être encore en cours de décision. Principal écueil : une sous-estimation des contraintes spécifiques, notamment organisationnelles et informatiques. Ainsi, si les sociétés maîtrisent globalement leur approche de gestion du risque, 45 % des sondés estiment que les processus sont mal connus. Par ailleurs, seule la moitié des personnes interrogées a engagé un projet dans le domaine de la qualité des données, un enjeu pourtant crucial. Or le temps presse alors que l’Autorité de contrôle prudentiel doit commencer à collecter les premiers rapports d’ici à quelques mois.

A lire aussi